Fonds Avenir Masfip

Accueil > Fonds Avenir Masfip

LA MASFIP DÉVELOPPE UN FONDS DE SOUTIEN AMBITIEUX POUR L’ONCOGÉNÉTIQUE FÉMININE

ZOOM SUR :
Enquête nationale, « Les Français et la perception des cancers héréditaires »

Afin de contribuer à une réflexion d’envergure sur les cancers féminins d’origine génétique, la Fondation de l’Avenir et la Masfip ont souhaité la réalisation d’une grande enquête auprès des Français.

→ Cliquez ici pour connaître tous les détails de cette enquête.

L’oncogénétique, discipline étudiant le caractère héréditaire de certains cancers, est une science jeune qui s’est développée depuis 2003, avec son inscription dans trois plans cancer successifs. Ces derniers ont permis de déployer en 10 ans un réseau national de consultations pour offrir une réponse adaptée à la spécificité des cancers d’origine génétique. Or, beaucoup de travail reste à accomplir pour développer des solutions plus poussées, surtout sur le sujet des pathologies congénitales touchant spécifiquement les femmes.

En 2014, la MASFIP a signé une convention avec la Fondation de l’Avenir permettant la création d’un fonds de soutien sur 3 ans. Ce fonds a pour objectif d’aider la recherche sur les cancers féminins d’origine génétique.

La MASFIP, avec le soutien de la Fondation de l’Avenir, entend contribuer à l’avancée de la recherche en oncogénétique féminine, qu’il s’agisse de thématiques endogènes (prévention, dépistage, organisation des soins) ou transverses (suivi et accompagnement des familles, questions éthiques), par le biais notamment de colloques, de publications et rapports universitaires.

En amont du soutien aux programmes de recherche, ce partenariat doit nourrir la réflexion de fond sur cette thématique médico-sociale, avec, entre autre, la réalisation d’une revue de littérature sur le cancer féminin et l’oncogénétique. Une enquête a été réalisée à destination des adhérents et du grand public, afin d’analyser le niveau de connaissance général sur l’oncogénétique et détecter de nouvelles pistes d’information sur le sujet.

Ce fonds de soutien doit enfin permettre une contribution au débat public sur la question éthique des maladies héréditaires chez la femme. Afin de traiter ce volet, un groupe spécifique de réflexion sera créé. Il sera multidisciplinaire pour prendre en compte le caractère polymorphe des pathologies génétiques. Il associera un généticien, un oncologue, un médecin généraliste, un économiste de la santé et un philosophe.

« En France, près de 5% des cancers diagnostiqués sont liés à une prédisposition génétique »

→ Cliquez ici pour en savoir plus sur L'oncogénétique