Solidarité famille

Accueil > Enfance-Adolescence > Solidarité famille

ALLOCATION SOLIDARITÉ FAMILLE

Cette allocation peut être accordée aux familles en situation de fragilité pour répondre aux besoins élémentaires de leurs enfants, adhérents de moins de 27 ans et peut participer au financement des restes à charge concernant :

• Les frais de garde des enfants :
garde à domicile, chez une assistante maternelle, dans une crèche

• Les frais liés à la scolarité :
frais de cantine, soutien scolaire, droits d’inscription, transports, études, apprentissage, stages

• Les frais de transport, de séjour de vacances ou de loisirs, de voyage scolaire

• Les formations :
BAFA, permis de conduire, secourisme ou les frais en lien avec la recherche d'un premier emploi

• Les frais d’activités périscolaire et extrascolaire


Si les activités citées ci-dessus sont essentielles au maintien du bien-être de l’enfant et si le contexte familial l’exige, la MASFIP peut donc participer à ces frais.

Par exemple : Paul, 17 ans, est en apprentissage et doit acheter des outils et du matériel dont le coût pèse sur le budget familial. La MASFIP peut participer à l’achat de ce matériel.

Sarah est inscrite dans un cours de danse et le licenciement d’un de ses parents vient fragiliser la situation financière et familiale. La MASFIP peut prendre en charge tout ou partie de cette inscription.

L’allocation s’adresse également aux adhérents, parents d’enfants de moins de 16 ans ayant des difficultés pour concilier vie familiale, vie professionnelle ou vie sociale.

La MASFIP peut participer aux restes à charge sur les frais liés à l’emploi d’aide à domicile, d’auxiliaire de vie sociale ou de technicien d’intervention sociale et familiale.
L’objectif est de maintenir ou restaurer la cohésion de la famille, si cela s’avère nécessaire, dans l’intérêt partagé de l’enfant et de ses proches.

Enfin, l'allocation famille peut être sollicitée par des parents adhérents dans la cadre des frais d'obsèques liées à la perte d'un enfant mineur.


Pour plus d’informations et si vous souhaitez constituer un dossier,
nous vous invitons à contacter votre conseiller mutualiste.


Chaque demande d'allocation fait l'objet d'une étude au cas par cas.
La MASFIP ne pourra intervenir qu'après les autres aides légales et réglementaires, nationales ou locales.